Refuge Tonneau
Perriand-Jeanneret
Charlotte Perriand (FR) / Pierre Jeanneret (FR)

Soucoupe volante ? Cabane de jardin contemporaine ? Pas du tout : un témoin marquant de l’avant-garde des années 30 ! Installé sur l’Esplanade Paul Grimault, ce refuge, prévu pour la haute montagne, projet des architectes Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret, a été réalisé 70 ans après sa conception. Une architecture étonnante de modernité !
Le Refuge tonneau, dont les plaques préfabriquées peuvent être hissées sur les sommets à dos d’homme, puis assemblées, est un équipement compact et transformable. Il aurait dû voir le jour en 1938. La guerre a stoppé net le projet, resté à l’état de maquette. En 2010, ACTE* et le CAUE de Haute-Savoie concrétisent enfin cette magnifique pièce de musée. Un fidèle travail de mémoire, appuyé sur le savoir-faire d’artisans locaux, et des étudiants de l’IUT d’Annecy**. Un havre de confort pour les alpinistes…

 

* Art Contemporain Thônes et Vallée de Thônes Exposition.
** Par les étudiants de génie mécanique et productique.


Charlotte Perriand (1903-1999) était architecte, diplômée en arts décoratifs en 1925. Elle se fait connaître très rapidement dans des expositions et collabore dès 1927 avec l’agence de Pierre Jeanneret et de Le Corbusier. Après dix années de travail en commun, elle part au Japon, qui sera un haut lieu d’inspiration pour elle et marquera ses réalisations futures. De retour en France, elle participe à des projets d’aménagement de grandes entreprises et d’administrations françaises. De 1967 à 1988, elle contribue à la création de la station de sports d’hiver des Arcs, tant du point de vue architectural que de l’équipement. Charlotte Perriand a aussi été une créatrice engagée : elle cofonde l’Union des artistes modernes (UAM) en 1929, prônant une création moderniste et fonctionnaliste. Elle laisse derrière elle une œuvre multiple à la résonance étonnamment moderne.

 

Pierre Jeanneret (1896-1967) était architecte, diplômé de l’École des beaux-arts de Genève. Il travaille avec les frères Perret à Paris en 1921-1922, avant de commencer à collaborer avec Le Corbusier en 1922. Son rôle fut très important dans tous les projets de ce dernier. En 1929, au Salon d’automne de Paris, il dévoile un ensemble de meubles modernes comprenant des chaises en acier tubulaire, des tabourets et un ensemble d’étagères modulaires en acier conçus en collaboration avec Le Corbusier et Charlotte Perriand.

25
LieuEsplanade Paul GrimaultOuvrir la carte

Créée en 2010, présentée en 2021


Proposée par notre partenaire

L’îlot-S  –  CAUE de Haute-Savoie

(Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de Haute-Savoie)